Consultez nos archives

Vous vous demandez encore pourquoi je me suis rendue en salle découvrir cette sombre m**** ? Surtout après le visionnage il y à quelques années du 1er volet qui m’avait déjà bien remontée.

La curiosité chers amis. Car je me dis toujours que derrière chaque oeuvre se trouvent des professionnels. Et qu’avec de tels budgets engendrés, on ne peut tout simplement pas dire qu’ils font tous n’importe quoi. Et pourtant…

Le cinéma peut être vu sous différentes formes. Un art, avant tout (et heureusement, la plupart du temps la vision française est en adéquation avec cette définition), mais également un produit. C’est d’ailleurs pour cela que le système anglo-saxon ne fonctionne pas comme la France en terme de responsabilité d’équipe. Historiquement, le cinéma est français et nous défendons habituellement cette gloire. Pourtant, « Alad’2 » de Lionel Steketee (à la tête du pitoyable Cendrillon), fait partie de ces réalisations qui n’ont qu’un simple objectif marketing. Voyons comment ces pures commerciaux nous ont présenté les choses.

Aladin s’ennui au Palais, jusqu’au jour où le terrible dictateur Shah Zaman débarque pour prendre la ville et épouser la princesse. Mais pour l’en empêcher, Aladin n’y arrivera pas tout seul,  il va tenter de récupérer son génie et revenir en force libérer la ville.

alad2-comedie-film-fr-kev-adams-jamel-debbouze-vanessa-guide-eric-judor

Le cinéaste pourtant adepte des comédies nous avait proposé certaines oeuvres potables mais là, on tombe vraiment au fin fond du puit.  Je me suis rendue en salle un samedi soir, car bien que je ne m’attende pas à voir du grand cinéma, je souhaitais entendre les réactions des gens.

Et bien figurez vous qu’à mon grand désespoir, la salle a ri, les jeunes dansaient sur certaines séquences, pointaient du doigt l’écran sur d’autres, c’était effrayant.

De mon côté, je trouve qu’on peut être plus ou moins sensible à une forme d’humour. Ce qui m’a déplu dans Alad’2, c’est que j’ai eu le sentiment qu’il n’y avait aucun effort d’écriture et que le film était sorti pour pomper le fric des spectateurs. Ni plus ni moins. Quand on voit des vannes sur EDF (merci Eric), une séquence faite pour Capri-Sun et d’autres répliques lamentables du genre, on ne peut être que désarmé face à un tel spectacle. Ceux qui ont décroché le jackpot par contre, ce sont les sociétés de placements de produits, quel dommage d’en arriver là.

On peut se demander pourquoi ce genre de vanne (Itineris je vous capte plus) dans certaines oeuvres tel que le cultissime « Astérix et Obélix Mission Cléôpatre » de Chabat fonctionne, et dans d’autre non. Je pense que cela est simplement dû au travail d’écriture. A l’intégration des blagues dans un scénario construit et recherché.

Ici c’est le néant total. Alors je propose un truc, quand on a la flemme de faire un film, on le fait pas ! Car la file d’attente des personnes aux idées débordantes et à la motivation indéniable est longue !

jamel-debbouze-shah-zaman-alad-2

Je ne vais pas revenir une fois de plus sur les effets visuels qui, même si dans le 1er épisode semblaient notables, ici sont catastrophiques (on est en 2018 les gars, ce serait bien de savoir incruster des séquences tournées sur fond vert). Ce qui m’embête c’est que l‘on devrait être fier d’être capable de faire un film français avec ce genre de décors et de magnifiques costumes. Mais tout cela est gâché par le manque de sérieux des équipes…

Côté casting, on y a mis toutes les célébrités rassemblant un public français familial, histoire d’être sûre de faire le plein : Kev Adams (Aladin), Eric Judor (le génie), Vanessa Guide (la princesse), Jean-Paul Rouve (le grand vizir) et on y ajoute Ramzy Bedia (le méchant génie) et Jamel Debbouze (Shah Zaman).

Pour clôturer le tout, tout comme pour le précédent film, on fait une chanson qui reste bien en tête avec une vedette du moment, en l’occurrence ici TAL.

Bref, vous l’aurez compris, ce film n’en est pas un, et ne mérite pas de succès en terme d’entrée… J’espère que l’on va enfin arrêter de refaire les aventures de nos héros disney favoris version FR. Stop au massacre !

Ci-dessous la bande-annonce :

  • Laura Oct 22, 2018

    Elle a bon dos la curiosité !! lol. Ce genre de film est une usine à gaz pour récolter de l’argent et placer les produits du moment rien de plus. Malgré ça beaucoup d’entrées, beaucoup de pub, beaucoup de gens sont contents. Ca me désole de voir que le public apprécie ce genre de film.
    Ne leur donne pas de mauvaises idées sur la série des Disney à cette allure ils vont tous les refaire !!

  • Mary Oct 22, 2018

    Tu as tout dit ^^

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*