Celle que vous croyez

La réalisatrice Safy Nebbou a avoué être tombée sous le charme du roman de Camille Laurens. C’est ainsi qu’un peu plus de 2 ans plus tard, la cinéaste nous propose son adaptation cinématographique de l’oeuvre.

« Celle que vous croyez » nous présente l’histoire d’une femme entraînée dans la spirale du mensonge via de nouveaux outils parfois trompeurs, les réseaux sociaux.

Claire, 50 ans, n’a plus confiance en Ludo, son jeune amant. Décidant de l’épier sur les réseaux sociaux, elle se fait passer pour Clara, une jeune fille magnifique de 24 ans. Elle fera la rencontre virtuelle d’Alex, et tombera radicalement amoureuse de lui. Mais Claire est prisonnière de sa fausse identité, prisonnière de ce jeu, de son mensonge.

celle-que-vous-croyez-safy-nebbou-juliette-binoche

J’ai d’abord eu peur de ne pas rentrer dans la film. Ce long métrage me faisant penser par moment à « Eva » de Benoît Jacquot.

Une femme mûre blessée par la vie, prête à tout pour un peu de bonheur. Un jeune homme inconscient et curieux, pris au piège par Facebook.

Une liaison dangereuse mettant en avant la perversion, les dérives des réseaux sociaux. Comme quoi, cela n’arrive pas qu’aux jeunes.

Mais pour moi, ce long-métrage est un drame psychologique bien plus fort. Tentation, addiction, tant de péchés incontrôlés par cette femme.

L’interprétation de Juliette Binoche (Claire) est d’ailleurs comme toujours exceptionnelle. Nicolas Garcia (la psy) livre également une prestation forte à travers ce médecin parfois ébranlé mais toujours droit dans ses actes.

Quant à François Civil (Alex), c’est tout simplement son année. Une véritable révélation qu’il me tarde de retrouver prochainement dans « Mon inconnue ».

SPOIL : Lorsque l’on apprend ce qui est vraiment arrivé à Claire, on comprend qu’elle ait « pété les plombs ». Voir son mari partir avec sa nièce qu’elle a elle-même élevé suite au décès de son frère, c’est juste impensable. J’arrête pas de me dire que j’aurai du m’en douter. Le voir venir. Et pourtant, cela est tellement gros, que je n’ai pas osé y penser.

Bref, un drame intelligent, subtile, mettant en avant les vis d’une époque. A voir pour les avertis.

Ci-dessous la bande-annonce :

3 pensées sur “Celle que vous croyez

  • 12 mars 2019 à 11 h 46 min
    Permalink

    La bande annonce est dingue et tellement oppressante je trouve. Mais on est dans le vrai, c’est un sujet d’actualité les réseaux sociaux. Juliette Binoche joue tellement bien et son personnage me fait de la peine. Elle est prise dans une spirale qu’elle même a construite sans voir le danger.
    Et puis François Civil comme tu le dis si bien c’est son année 🙂

  • 12 mars 2019 à 14 h 03 min
    Permalink

    C’est exactement ça. Tu l’as vu du coup ?

  • 13 mars 2019 à 12 h 22 min
    Permalink

    Non je n’ai pas eu l’occasion et le Kinepolis ne l’a pas laissé assez longtemps en salle mais j’avais vu pas mal d’extraits et le sujet me parle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.