Consultez nos archives

Vendredi dernier, nous n’avons eu aucune surprise quant aux résultats des Césars 2018.

120 Battements par minute est le grand vainqueur, et bien que cela ne fut pas mon souhait, je ne peux qu’admettre que c’est mérité (d’ailleurs concernant toux ceux qui parlent de résultats pipés j’ai du mal à comprendre, car le nombre de votants aux César est vraiment conséquent, et les votes restent ouverts jusqu’à 1h avant le début de la cérémonie).

La soirée a été comme chaque année beaucoup critiquée. Pourtant j’ai passé un agréable moment.

Manu Payet a essayé de dynamiser l’événement comme il a pu, avec quelques drôles interventions telles que celles de Blanche ou encore Monsieur Poulpe. Effectivement cela aurait pu être plus comique mais il ne faut pas oublier que le « lâchage » est progressif, cela reste initialement une soirée à la française, je trouve donc l’évolution plutôt sympa.

Le présentateur nous avait d’ailleurs mis en jambes avec cette bande-annonce inspirée du clip d’Orelsan Basique :

Bref, comme à mon habitude j’ai suivi l’événement en direct sur Canal+ et  Twitter, et n’ai donc pas vu passer le temps.

En résumer :

  • 120 battements par minute remporte 6 Césars avec les prix du meilleur film, du meilleur acteur dans un second rôle (Antoine Reinartz), du meilleur espoir masculin Nahuel Pérez Biscayart, du meilleur scénario original, du meilleur montage (Robin Campillo), et de la meilleure musique originale (Arnaud Rebotini).
  • Au revoir là-haut, s’en tire avec 5 Césars, celui du meilleur réalisateur (pour Albert Dupontel) et de la meilleure adaptation (Dupontel et Pierre Lemaitre), de la meilleure photographie pour Vincent Mathias, ainsi que ceux des meilleurs costumes (Mimi Lempicka) et décors (Pierre Quefféléan).
  • Petit Paysan que je me suis empressée de voir suite à l’événement repart avec le prix du meilleure premier film (Hubert Charuel), du meilleur acteur pour Swann Arlaud, et celui de la meilleur actrice dans un second rôle pour Sara Giraudeau.
  • Et Jeanne Balibar celui de la meilleur actrice dans Barbara. Le film repart également avec le césar du meilleur son : Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébault.
  • Le Brio s’en tire avec la récompense du meilleur espoir féminin pour Camélia Jordana.
  • Le meilleur film d’animation est cette année Le Grand Méchant Renard et autres contes… de Benjamin Renner et Patrick Imbert.
  • Le meilleur film documentaire : I Am Not Your Negro de Raoul Peck.
  • Et le meilleur film étranger : Faute d’Amour d’Andreï Zviaguintsev.
  • Concernant les courts-métrages j’espère avoir l’occasion de voir tous ceux sélectionnés. Celui qui repart avec la statuette est cette année Les Bigorneaux d’Alice Vial.
  • Quant au meilleur court métrage d’animation il s’agit de Pépé le morse de Lucrèce Andreae.
  • Enfin le César d’honneur a été remis Pénélope Cruz.
  • Et nouveauté cette année, le César du public (bien qu’il soit un peu ridicule puisqu’il s’agit du film ayant fait le plus d’entrées dans l’année). Le prix aura donc débutait sa vie avec Raid Dingue, de Dany Boon.

Rattrapage :

  • PETIT PAYSAN

Un film qui aborde la vie, la vraie. Simple, original, le sujet est parfaitement maîtrisé par son réalisateur Hubert Charuel. Un très bon film sur la campagne française, à voir sans hésitation.

 

  • LE GRAND MECHANT RENARD ET AUTRES CONTES

OMG que c’est choupi. Plusieurs contes dans le conte. Des personnages totalement attachants et décalés, un humour pour tous les âges. Une adaptation BD réussie, un film d’animation à la française que je conseille à tous !

  • GRAVE

J’ai enfin vu Grave. Tout d’abord attirée par la médiatisation de ce « petit » film ainsi que par son sujet, j’appréhendais son visionnage. La réalisatrice Julia Ducourneau n’a pas froid aux yeux. Elle nous présente un film totalement humain, qui nous présente principalement une relation entre soeurs avant d’être un film d’horreur. Peu de scènes trash mais suffisamment intenses pour vous nouer l’estomac. J’ai adoré la chute. Un grand bravo à cette cinéaste prometteuse.

  • BARBARA

Dernier oeuvre manquante à ma liste. Je vais m’empresser de visionner ce long-métrage qui semble réussi en tout point.

  • Laura Avr 21, 2018

    Merci pour le récapitulatif 🙂

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*