César 2019

Comme chaque année, cette douce période hivernale rime aussi avec Césars et Oscars.

Souvent déçue par la cérémonie française, je m’oblige tout de même à la suivre de prêt, étant un événement incontournable pour le cinéma français.

Mais cette année, la technologie a eu raison de moi. Pas de TV et pas de débit internet suffisant pour streamer. J’ai du suivre les différents primés via Twitter et tous les cinéphiles à qui j’accorde une grande confiance.

Un mal pour un bien ? Car cette 44 ème cérémonie des Césars animée par Kad Mérad a apparemment reçu la plus mauvaise audience de ces 10 dernières années…

Petit aparté, j’essaye toujours de voir un maximum de films en salle. Mais pour certaines raisons, j’en loupe quelques uns. Une fois de plus, de nombreux longs métrages primés ne font pas encore partie de ma bibliothèque (RRRrrrr, je vais me rattraper fissa).

Passons au Palmarès complet :

  • Meilleur film : « Jusqu’à la garde«  (Xavier Legrand). Un film fort que j’ai malheureusement loupé mais dont le sujet mérite certainement une telle attention.
  • Meilleure réalisation : Jacques Audiard (« Les Frères Sisters »). Raté aussi. Cependant, j’aurai apprécié que Monsieur Salvadori reçoive ce prix pour En liberté que j’ai trouvé très astucieux.
  • Meilleure actrice : Léa Drucker (« Jusqu’à la garde« ). Décidément, il est grand temps que je m’en procure une copie.
  • Meilleur acteur : Alex Lutz (« Guy »). Encore raté pour moi. Là aussi, Pio était excellent dans En liberté.
  • Meilleure actrice dans un second rôle : Karin Viard (« Les Chatouilles »). Film exceptionnel, actrice exceptionnelle. Bien qu’Isabelle Adjani mérite également ce prix pour Le monde est à toi (c’est un autre registre).
  • Meilleur acteur dans un second rôle : Philippe Katerine (« Le Grand Bain »). Enfin un prix pour ce film. Il faut dire que le personnage de Thierry était particulièrement touchant.
  • Meilleur espoir féminin : Kenza Fortas (« Shéhérazade »). Un petit bijou que je n’ai pas eu le temps de visionner.
  • Meilleur espoir masculin : Dylan Robert (« Shéhérazade »). Mais Karim Leklou pour Le monde est à toi et William Lebghil pour Première année auraient aussi pu être félicités.
  • Meilleur premier film « : Shéhérazade » (Jean-Bernard Marlin).
  • Meilleur scénario original : « Jusqu’à la garde » (Xavier Legrand).
  • Meilleure adaptation : « Les Chatouilles » (Andréa Bescond et Éric Métayer). Mérité.
  • Meilleur film étranger : « Une affaire de famille » (Hirokazu Kore-eda). Je me mange les doigts. J’avais une place, à Cannes, pour ce film, le soir d’un événement organisé par l’AFPF. Aaaaahhhhh.
  • Meilleur film documentaire : « Ni juge, ni soumise » (Jean Libon et Yves Hinant). Hâte de le voir.
  • Meilleure musique originale : « Guy » (Vincent Blanchard et Romain Greffe).
  • Meilleure photographie : « Les Frères Sisters » (Benoît Debie).
  • Meilleurs costumes : « Mademoiselle de Joncquières » (Pierre-Jean Larroque). Zut, j’en ai pas entendu parler.
  • Meilleurs décors : « Les Frères Sisters » (Michel Barthélémy).
  • Meilleur son : « Les Frères Sisters » (Brigitte Taillandier, Valérie de Loof et Cyril Holtz).
  • Meilleur montage : « Jusqu’à la garde » (Yorgos Lamprinos).
  • Meilleur court métrage : « Les Petites Mains » (Rémi Allier).
  • Meilleur film d’animation : « Dilili à Paris » de Michel Ocelot. Oohhhhh, il n’était pas passé dans mon cinéma il me semble. Mais je suis impatiente de le découvrir.
  • Meilleur court métrage d’animation : « Vilaine Fille » d’Ayce Kartal.
  • César d’honneur : Robert Redford. Je l’aime tellement !
  • César du public : « Les Tuches 3″. OMG, quel enfer ce prix une fois de plus…

Shéhérazade (3), Jusqu’à la garde (4) et Les frères sisters (4) sont les grands vainqueurs de cette nouvelle édition.

J’ai été très déçue de ne pas voir « Le monde est à toi » recevoir un prix. Mais c’est ainsi.

Bref, voici quelques images de la soirée, en attendant la version américaine de ce festival de récompenses.

2 pensées sur “César 2019

  • 26 février 2019 à 15 h 43 min
    Permalink

    Ohoh de tous les films primés je n’en ai vu aucun…… Aie aie !!
    Quand on entend que certain(e)s acteurs et actrices ne veulent plus se déplacer pour cette soirée pour des raisons des fois obscurs, je peux comprendre la baisse d’audience au fil des années. Mais Kad Merad reste un super maitre de cérémonie pour moi 🙂

  • 26 février 2019 à 18 h 06 min
    Permalink

    Arf, il ne faut pas se laisser avoir par les rumeurs 🙂
    Tu étais devant ? J’étais tout de même déçue de ne pas avoir pu y assister en direct 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.