Consultez nos archives

Niels Arden Oplev a voulu mixer les genres dans son nouveau thriller d’action. Le résultat est un film brouillon avec de nombreuses séquences insensées mais des moments d’actions très prenants !

Victor travaille pour Alphonse, un gangster et homme d’affaire de New-York. Il rencontre un jour Béatrice, sa voisine, une jeune femme au passé douloureux qui s’avère bien cacher son jeu. Pour assouvir sa soif de vengeance, Béatrice a besoin de Victor. Simplement, il n’est pas non plus celui qu’il prétend, et lui aussi à du pain sur la planche pour accomplir sa vengeance…

Même si ce film d’action simplé est un bon divertissement, nous ne pouvons nous empêcher de dire par moment « mais pourquoi a-t-il fait ça ? ».

Que de fautes, que d’erreurs, que de longueurs… A commencer par le montage, pour prendre une exemple, le réalisateur nous propose d’avancer dans l’histoire avec l’un des deux personnages principaux, puis, nous retournons sur l’autre personnage qui lui n’a pas bougé (comme si l’espace temps s’était bloqué). Ces va-et-vient temporelles sont vraiment désagréables et choquants à l’image.

Niels-Arden-Oplev_dead-man-down_colin-farrell-action

Les dialogues sont vraiment ridicules (nous pensons aux enfants qui crient quelque chose comme « le monstre si tu mets un sac poubelle sur la tête on pourra te baiser! »), et les situations sont parfois amenées comme un cheveux sur la soupe (« Oui ma mère est sourde depuis la naissance » !?!) et sont incohérentes (1 min après elle répond dès que Béatrice appelle « maman »).

Même le scénario est décevant. A en voir la bande annonce, nous nous attendions à de la vengeance, des explosions et des coups de feu, et cela pour une bonne raison. Or l’héroïne principale souhaite se venger à la suite d’un accident de voiture… Elle veut la mort du conducteur qui était bourré le jour de l’accident et lui a gâché la vie. Le problème ? son handicap n’est pas énorme et ses cicatrices peu flagrantes (pas tant défigurée que cela)… Nous n’en avons donc pas assez pour un telle fiction.

D’autres points sont illogiques : Béatrice se reçoit une pierre, elle saigne, elle tâche sa robe blanche, elle rentre chez elle pour se changer mais repart sans s’être essuyée le visage ? Gné ??!? Personnage stupide ? Oublie du réalisateur ? Même si tout n’est que fiction, il y a quand même des normes à respecter !  Bref, nous en passons car nous pourrions trouver des sottises toutes les 10 minutes du film…

Dead-Man-Down-colin-farrell-arme-action-film

Nous n’avons par contre rien à redire sur les acteurs : Noomie Rapace est vraiment excellente et Colin Farrell joue très bien le monsieur muscle solitaire. Idem pour les acteurs qui semblent classiques dans ce type de réalisation tels que Terrence Howard.

Par contre qu’est-ce que fou Isabelle Huppert ici ? Mais pourquoi ? Elle fait tâche au milieu des autres, et avoir tourné des scènes en français n’a pas arrangé la facilité des doublages… Peut-être pensait-il qu’il fallait absolument une française pour jouer un personnage français ? Peut-être voulait-il ajouter une touche européenne à ce thriller américain…

Neil Arden Oplev se sera un peu perdu dans ce film noir qui tâtonne entre de l’action, de la romance, du suspens voir de la comédie (2nd degré ?). Le spectateur ne se retrouve plus dans ce méli-mélo de genres, où le commencement très confus ne fait qu’en rajouter une couche. Tout cela nous donne un thriller sans rythme entremêlé de bonnes actions et autres séquences mollassonnes

Cette critique peut paraître très négative car nous avons mis en avant tous les défauts du film, mais nous conclurons sur le fait que ce long-métrage se laisse regarder pour ses séquences d’actions plutôt sympas, même si il ne restera certainement pas gravé dans les annales.

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*