Détective Pikachu

En tant que réalisateur expérimenté dans les œuvres pour enfants, Rob Letterman a donné vie via « Détective Pikachu » à une vedette virtuelle célèbre pour de nombreuses générations.

Malgré les moqueries de certains, j’attendais impatiemment ce film. Mon côté adulescent saisissant tout opportunité de redevenir un enfant. Je me souviens encore de cette excitation à l’époque des longs métrages d’animation en salle.

J’étais accompagnée de ma mère, qui, tout comme ma sœur et moi, a vécu cette période intense de Pokémon, et ne pouvait s’empêchait de sortir à chaque apparition « Oh, lui on l’avait en peluche« , ou « celui-ci j’ai encore la figurine » (elle a adoré !).

Pourtant, j’essayais de relativiser en m’encrant en tête que la Warner avait surement dû miser sur un film grand public plutôt « facile ». Et c’est exactement cela que j’ai découvert !

Une aventure légère, drôle et référencée, pour un résultat touchant et divertissant.

Tim Goodman vient de perdre son père avec qui il n’était plus en contact depuis des années. Se rendant dans son appartement pour récupérer ses affaires, il fera la rencontre de son pokémon, Pikachu, mais aussi de Lucy Stevens, reporter stagiaire, qui mettra Tim en garde. Et si son père, Harry Goodman, n’était pas mort dans un accident de voiture ?

film_detective_pikachu_pokemon_seance_prod_critique-justice-smith

Je dois avouer que j’adore le design donné à Pikachu, et retrouver sa voix sur les « Pika Pika » a déclenché un effet nostalgique puissance 1000 sur ma personne 😀

On imagine le challenge pour l’équipe, qui a du satisfaire les exigences de The Pokémon Company. Les cinéastes ont d’ailleurs récemment dévoilé certaines difficultés rencontrées pendant la production du film.

Je suis retombée en enfance comme une majeure partie de la salle il me semble. Car le scénario restant très enfantin (ce qui pour moi est un plus, et le classe au rang de véritable film familial), les réactions des spectateurs à chaque apparition de Pokémon étaient flagrantes, mais surtout douces et positives.

Bien que la finalité de l’histoire puisse se comprendre rapidement (je l’ai vu venir assez tôt, et j’étais triste, haha), je me suis laissée embarquer dans l’intrigue.

film_detective_pikachu_pokemon_seance_prod_critique-sacha-anime

Histoire de marquer le coup, le rôle de Pikachu a été offert à Ryan Reynolds. Je n’ai vu le film qu’en VF et ai pu déjà reconnaître la fibre de l’artiste. Je suppose que cela doit être une réelle performance en VO !

Pour continuer sur le reste du casting, je citerai Justice Smith (Tim Goodman), qui n’est pas le fils de Will Smith et s’en sort plutôt bien. Mais également la charmante Kathryn Newton (Lucy Stevens), et Bill Nighy (Howard Clifford) qu’on ne présente plus.

J’aurai apprécié découvrir le film en iMax, mais il ne semble pas qu’il y ait de copie disponible dans notre cher pays. Dommage.

Bref, nous verrons bien ce que l’avenir réserve à la franchise.

Et comme j’aime à le faire depuis que nos chemins se sont croisés avec Simon sur le festival Effets Stars, je partage ci-dessous un résumé d’opinion sur le film avec qui je suis entièrement d’accord :

Simon-Riaux-Critique-Detective-Pikachu

Ci-dessous la bande-annonce :

2 pensées sur “Détective Pikachu

  • 18 mai 2019 à 9 h 36 min
    Permalink

    C’est vrai que le retour en adolescence est énorme !
    Perso je l’ai trouvé très moche ce Pikachu et peu expressif ou presque méchant dans ses expressions.
    Mais je comprends que tu sois fan 🙂

  • 19 mai 2019 à 19 h 29 min
    Permalink

    Je t’avouerai que tu me poses une colle en terme d’argument. Je n’arrive pas à percevoir une once de méchanceté dans ce personnage ni ses mimiques ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.