Doctor Strange // iMax 3D

Marvel est de retour avec un nouveau personnage de comics peu connu des non initiés « Doctor Strange ». Tout comme Ant-Man ou Les Gardiens de La Galaxie, ce nouveau héros devra faire ses preuves auprès d’un grand public inondé d’hommes aux supers pouvoirs.

Comme grand nombre d’entre nous, je ne connaissais pas Doctor Strange (bon ok, j’en avais entendu parlé car il est le « super-héros » préféré de mon oncle, fan de comics et BD), mais je partais plutôt optimiste aux vues des résultats des derniers essais de la firme (cela nous change un peu d’Iron Man, Thor et compagnie). C’est le cinéaste, Scott Derrickson, nouveau dans l’équipe, qui tentera cette fois-ci de relever le défi.

OUTCH ! Quelle claque phénoménale ! J’en ai pris plein la vue !!! Ayant assisté à une séance en iMax laser 3D, j’ai enfin vu la qualité de cette technique. Je suis restée bluffée par des effets visuels extrêmement efficaces et un scénario, quoi que l’on dise, légèrement nouveau.

Le Docteur Stephen Strange est un talentueux neurochirurgien, sûre de lui et associable, jusqu’au jour où un terrible accident de voiture lui fait perdre l’usage de ses mains. Son égo et son avenir se voient alors immédiatement mis de côté. Suite au témoignage d’un homme ayant retrouvé ses capacités physiques, il décide de partir à la rencontre d’un univers métaphysique mystérieux. Il y apprendra la patience, la maitrise de soi, et l’utilisation d’aptitudes enfouies dans un autre monde. Il deviendra ainsi sans le vouloir, le sauveur de l’humanité.

doctor-strange-marvel-cinema-seance-prod

Le scénario peut sembler bateau mais je l’attendais impatiemment. Effectivement on utilise ici une méthode qui marche, le personnage exécrable qui se révèle pour sauver le monde. Mais la manière dont tout cela est amené est juste incroyable.

J’adore la maitrise du temps, de la « 4ème dimension », et ici on est servi. Esthétiquement cela nous transporte, j’avais la sensation de tourner dans l’écran, d’avoir le vertige, d’être en apesanteur…

En plus de cela, la petite pointe d’humour bien dosée nous permet de souffler par moment, que demander de plus ?

D’un point de vue casting, on rencontre de nouveaux héros : Benedict Cumberbatch en ingénieux Doctor Strange, Chiwetel Ejiofor en guide (Mordo, que l’on retrouvera très bientôt), Rachel McAdams dans le rôle de la jeune femme amoureuse d’un homme incontrôlable, Christine, et enfin, Tilda Swinton dans la peau de l’ancien et Mads Mikkelsen en méchant (cela lui va toujours à ravir), Kaecilius.

On termine le film sur une scène inter-générique judicieuse (je pense que l’on peut appeler cela ainsi, car la scène post-générique est toujours présente à la fin). Nous faisons face à une belle bande de génies chez Disney. Alors que je commençais comme beaucoup à me lasser, ils réussissent à nous apporter du nouveau et à retomber sur leur pattes, instaurant d’ores et déjà des séquences leur permettant d’assurer leur final en 2028 (ici l’intégration de Thor en fin de scénario).

doctor-strange-cumberbatch-ancien-old-one-film-marvel-disney-seance-prod

Je suis donc ravie que « Doctor Strange » soit un véritable succès au box office. Le bouche à oreille fait de l’effet car Disney ne nous avait absolument pas envahi de communication pour ce nouveau héros.

Etait ce réfléchit ? Surement. Etait ce une bonne idée ? Oui !

Cela nous a évité de saturer avant même de nous rendre en salle. Les nostalgiques des comics, les fans de supers-héros et les curieux d’aujourd’hui, auront fait tout le boulot, Bravo !

Bref, n’attendez plus, une réussite fantastique à voir sans hésiter en iMax 3D laser !

Ci-dessous la bande-annonce :

2 pensées sur “Doctor Strange // iMax 3D

  • 14 novembre 2016 à 14 h 58 min
    Permalink

    Merci pour ton article !! J’en avais beaucoup entendu parler et j’hésitais. Mais maintenant plus de doute !

  • 14 novembre 2016 à 23 h 34 min
    Permalink

    Fonce Enrico 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.