Consultez nos archives

Après quelques succès dont le dernier, La La Land, Damien Chazelle revient sur nos écrans avec un tout autre sujet, celui des hommes ayant fait un grand pas pour l’humanité, celui des hommes ayant marché sur la lune avec « First Man ».

C’est sans aucune hésitation que je me suis rendue en salle découvrir First Man en iMax. Un biopic qui nous annonçait de superbes images spatiales. Je dois admettre que je suis sortie mitigée de cette projection. Mais avec un peu de recul, je pense que cette réalisation mérite d’être vue, au moins en hommage aux hommes ayant accompli un tel exploit !

21 Juillet 1969, Neil Armstrong est le premier homme a marcher sur la Lune. Il aura subit pour cela 8 années d’entrainement intensif, et accepté tous les risques du métier.

firs-man-ryan-gosling-imax-cinema

Contrairement à mes camarades de salle, j’ai tendance à grandement apprécier les histoires vraies (Everest, 120 battements etc.), mais ici, j’ai été dérangée par la proposition du cinéaste. Neil Armstrong était il ainsi ? Aussi froid ? Sans âme ? Même avant son voyage lunaire ?

Il faut dire que la réal elle même m’a perturbée. Cette échelle de plans très serrée n’était vraiment pas agréable. J’ai compris sur la fin, que pour nous faire ressentir la tension du pilote dans ces navettes, le cinéaste se devait d’être au plus prêt (sinon le spectateur ne se serait pas senti lui même dans la fusée et aurait eu du mal a angoisser). Cela a donc dû être tourné ainsi pour éviter toute transition étrange.

Quoi qu’il en soit j’ai eu du mal à entrer rapidement dans le vif du sujet. D’autant plus qu’en fin de film, nous sommes face à des plans réellement tournés en imax magnifiques (séquences de la lune). Il n’y avait pas photo ! Dommage que tout n’est pas été filmé ainsi.

First_Man-Ryan-Gosling-damien-chazelle

Autre point habituel que l’on retrouve souvent dans les biopics, il y a énormément de longueurs. Notamment sur toute la mise en place de l’intrigue. L’arrivée de Neil parmi cette équipe de la NASA. Et puis il y a ce personnage principal interprété par Ryan Gosling (Neil Armstrong). Il ne ressent rien, nous ne ressentons donc rien non plus. Et là dessus, j’ai de gros doutes quant à la véracité de cette interprétation.

Cependant, le film reste puissant. Son sujet délicat a fini par me captiver. De quoi relancer l’éternel débat. A-t-on vraiment marché sur la lune ? Et je dois dire que par simple respect pour ces gens (et parce que je me dis qu’on invente pas une dépression post-lunaire), je fais partie du camp des Oui. Mais qui sait 🙂

Bref, un film à voir en iMax pour la beauté de ces plans lunaires et pour son histoire incontournable dans l’Histoire de l’humanité.

Ci-dessous la bande-annonce :

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*