Consultez nos archives

Réalisé par le cinéaste David Oelhoffen dont je ne connais malheureusement pas la filmographie, « Frères ennemis » est un polar tragique classique qui brille aisément par le charisme de ces deux acteurs principaux.

Manuel et Driss ont grandi dans la même cité. Mais leur chemin se sont rapidement séparés lorsque l’un s’est lancé dans le trafic de drogues, et l’autre à intégrer la brigade des stups. Pourtant, aujourd’hui, ils vont avoir besoin l’un de l’autre.

sabrina-ouazani-Matthias-Schoenaerts-freres-ennemis

Inconditionnelle de Reda Kated (Driss) et  Matthias Schoenaerts (Manuel) il était pour moi impensable de ne pas me rendre en salle. J’admire ces deux acteurs pour leur talents et prestations, mais également pour leur choix de films. J’étais également ravie lorsque la jeune Sabrina Ouazani (Mounia, la femme d’un ami), que je n’attendais pas, a fait son entrée. Côté casting on était donc plutôt bien parti.

Concernant le scénario, le long-métrage reste sur une base habituelle de trafic de drogue, alimenté de traitres et de taupes, de quoi faire un polar standard qui fonctionne. Rien de bien surprenant, la fin du film nous saute aux yeux assez rapidement. Mais l’atmosphère qui règne sur cette réalisation, le travail de ses personnages sombres et touchants, m’ont captivée afin de me laisser guider.

Le film est dur, froid et élégant à la fois. Je ne m’attarderai pas plus longuement sur sa critique, car, comme vous l’aurez compris, parfois les formules qui marchent méritent d’être reprises.

Bref, un film policier prévisible mais intense, à voir pour les amateurs du genre.

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*