Consultez nos archives

« Geostorm », voilà un film qui sent le navet à plein nez. Pourtant la nouvelle salle 4DX du Gaumont lui offre à mon sens une toute nouvelle vie. Un scénario catastrophe idéal pour cette attraction.

Alors « idéal », je me suis peut-être emballée. Mais « Geostorm » nous a offert une belle expérience 4DX (oui, je faisais découvrir la machine à la famille). Le réalisateur de série TV Dean Devlin n’a rien révolutionné mais le job de divertissement est fait. Sans plus ni moins.

Un réseau de satellites permet de contrôler le climat de la planète et ainsi protéger les populations. Mais un jour, le système se dérègle… Erreur technique ou complot ? Il ne reste plus beaucoup de temps pour sauver la terre d’une catastrophe sans retour.

geostorm-jim-sturgess-abbie-cornish-film-catastrophe

Tout est absolument improbable dans ce film que j’ai visionné telle une oeuvre de série B. Un scénario pseudo scientifique qui ne tient pas la route et des effets spéciaux dans tous les sens. Mais une structure conforme pour l’attraction 4DX qui nous aura envoyé des tempêtes de pluie sans hésitation dans la salle.

Le casting était plutôt plaisant. Comme dans tout bon navet, Gérard Butler (Jake Lawson) était parmi nous. Le retour de Jim Sturgess (Max Lawson) était un point positif du film, tout comme celui d’Andy Garcia (le président) malgré son rôle plutôt douteux.

Bref, un film à voir comme de l’entertainment pur et simple. Si vous n’avez pas l’occasion de le voir dans les conditions qui lui sont adaptées, je vous conseille de passer votre tour.

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*