Jeanne // Cannes 2019

Image titre : Copyright Les Films du Losange

Je ne vous ai toujours pas proposé la critique du précédent ovni de Bruno Dumont, « Ma Loute ». Mais le sujet de Jeanne D’arc étant particulièrement intriguant, j’avais envie de découvrir la vision de l’auteur, en compétition pour Un Certain Regard cette année avec « Jeanne ».

Direction la salle du soixantième (qui nous avait refoulés pour le Spike Lee l’an dernier), une salle éphémère plutôt agréable, pour visionner confortablement un film de plus de 2h.

La Guerre de 100 ans fait des ravages. Après avoir délivré Orléans, Jeanne part combattre à Paris où elle subit sa première défaite. Enfermée puis livrée au anglais, elle assiste à son premier procès à Rouen où l’évêque Pierre Cauchon cherche à la faire chuter. Jeanne sera finalement condamner au bûcher…

jeanne_bruno_dumont_cannes_2019_lise_leplat_prudhomme
Copyright 3B Productions

Quelle carnage.

Mon dieu.

Mêmes acteurs, même lieux, même concept que d’habitude. Le réalisateur ne s’est pas renouvelé dans ce long-métrage où tout sonne faux.
Rien ne fonctionne hormis Fabrice Luchini pour qui le ton théâtrale convient à merveille. La jeune Lise Leplat Prudhomme (Jeanne) dégage cependant un certain charisme, et une belle carrière pourrait lui être réservée, mais la jeune fille a apparemment avoué avoir envie de s’occuper des chevaux plus tard, et laisser de côté le cinéma.

Ce ton décalé et mal interprété m’a agacée, je n’ai pas trouvé l’esprit déjanté qui aurait pu me faire rire (et fonctionne bien mieux dans Ma Loute).

Jury Un Certain Regard 2019 © DR

En toute honnêteté nous n’avons pas tenu 2h. Après 5/10 minutes de projection, la moitié de la salle était endormie. Les sièges s’allégeaient de minutes en minutes, et nous avons craqué au bout d’1h. Décidant de partir, une certaine gêne en tête. Les membres de l’équipe du festival de Cannes nous ont rapidement rassurés en nous félicitant d’avoir tenu si longtemps.

Bref, je souhaite bien du courage au jury de cette compétition. Cette oeuvre est tout simplement ennuyeuse et fatigante.

Ci-dessous la bande-annonce :

4 pensées sur “Jeanne // Cannes 2019

  • 3 juin 2019 à 10 h 24 min
    Permalink

    Aie aie dommage le sujet est intéressant. Mais bravo à vous 2 d’avoir tenu si longtemps !

  • 3 juin 2019 à 10 h 48 min
    Permalink

    Non, mais non, j’ai le sentiment de ne jamais avoir vu si mauvais…

  • 3 juin 2019 à 11 h 46 min
    Permalink

    T’es sûre de toi ?! On parle encore de Walter ou c’est bon ?!

  • 3 juin 2019 à 12 h 44 min
    Permalink

    Oui certaine. Walter c’est du génie à côté xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.