Consultez nos archives

OMG, OMG, OMG, les dinosaures sont de retour sur nos écrans pour un nouveau kiff.

Alors oui, avant même d’entrer en salle ce film faisait déjà débat. Pourquoi continuer la lignée de Jurassic Park (dans mon top 3 des meilleurs films de tous les temps), les scénarios ont du mal à se renouveler, ça ne fera que tuer la série… Blablabla. Mais arrêtez vousssss. C’est le cas depuis le 2nd épisode de Monsieur Spielberg en personne ! Mais c’est pas grave, je suis toujours autant fascinée par ces créatures que l’on ne connaitra jamais (quoi que ?).

Cette fois ci, c’est Juan Antonio Bayona (réalisateur du très bon « L’orphelinat ») qui est aux commandes pour nous livrer du grand spectacle. Et oui, vous avez raison, ce film est un produit marketing construit de toute pièce, mais quel bonheur de revoir Blue à l’écran !

Cela fait maintenant quelques années que les dinosaures échappés de Jurassic World vivent sur Isla Nublar, livrés à eux même. Mais lorsque le volcan de l’ile se reveille et met en danger la vie de tous ces animaux réapparus sur Terre grâce à l’homme, Claire et Owen décident de s’y rendre pour une mission secours. Mais en arrivant sur place, ils découvrent une conspiration mettant en danger la vie de toute notre planète.

Jurassic-World-Fallen-Kingdom-blue-raptor-chris-pratt-dinosaures

Je ne dirai pas que le scénario ne vaut rien car l’histoire est bien plus intrigante que dans le précédent volet. Ce qui est sûr, c’est que ce produit cinématographique (utilisons les bons mots) est envahi de personnages plus stéréotypés les uns que les autres. Les codes du 7ème Art sont utilisés à outrance. Jusqu’au moindre choix musical. Je n’en pouvais plus d’entendre 2, 3 notes tristes juste avant une séquence d’émotion. Honnêtement, a-t-on vraiment besoin que l’on nous dise lorsque l’on doit ressentir quelque chose ?

Quoi qu’il en soit, je me demande si cela est vraiment important ? Les dinosaures sont tout simplement sublimés par le cinéaste qui raconte leur histoire, et place notamment Blue comme l’un des personnages principaux du film.

Le reste de la troupe n’a pas bougé. On y retrouve le dresseur de raptors préféré de toute une génération Chris Pratt (Owen), Bryce Dallas Howard (Claire),  ou encore James Cromwell (Benjamin Lockwood) accompagné de la toute jeune Isabella Sermon (Maisie Lockwood).

Jurassic-World-Fallen-Kingdom-trex-suite-chris-pratt-dinosaures-fillette

Le film aurait pu durer 1h de plus, je ne l’aurai pas vu passer. Même si l’effet de surprise a disparu, les scènes d’action n’en reste pas moins spectaculaires (évidemment, c’est une claque visuelle, cela va de soi).

Une petite précision avant de terminer, j’ai adoré, mais que l’on soit bien d’accord, ce long-métrage n’a pas encore atteind le faisceau postérieur de la cheville du chef d’oeuvre de Steven Spielberg en 1993.

Quoi qu’il en soit, foncez en salle ! On se régale !

NB : Je ne prend plus le temps de vous parler de l’iMax qui permet de voir les films dans les meilleurs conditions possibles. Si vous en avez l’occasion, je vous conseille sincèrement cette nouvelle technologie que nous avons la chance d’avoir à Montpellier.

Ci-dessous la bande-annonce :

PS : Bon, et puis mon avis est doublement biaisé, car mon conjoint, tout aussi fan que moi de ces reptiles de l’ancien temps, m’avait accompagnée pour sa sortie ciné annuelle. Evidemment, il a aussi adoré !

  • Laura Août 28, 2018

    Allez les dinosaures !!! Mais comment ne pas kiffer un Jurassic Park !
    Alors si ton conjoint a aimé je double valide !

    Ce film fait parti des films mythiques indétronables à voir avec ses enfants et petits enfants.
    J’adore les dinos !

  • Mary Août 28, 2018

    ça fait plaisir de voir qu’on est pas seule à avoir un avis totalement biaisé sur tout ce qui touche aux dinos ^^

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*