L’amour est une fête – Avant-première

Ça y est, c’est la rentrée ! Cela annonce le retour des avant-premières. A commencer par le dernier film de Cédric Anger (La prochaine fois je viserai le coeur), « L’amour est une fête ». En toute honnêteté, je n’avais pas du tout entendu parler du film, et l’affiche de m’avait pas du tout touchée. En plus, l’événement avait lieu au Gaumont Multiplexe le lundi 10 septembre, jour de mon anniversaire. Mais bon, avec Guillaume Canet et Gilles Lellouche à l’affiche, pas besoin de me convaincre bien longtemps. Il m’aura fallu moins de 5 minutes pour me décider à prendre les places.

Bien, bien, bien… Il y a des choses réussies, on ne va pas le nier. Cependant, j’ai vécu un profond ennui, et j’ai de gros doute quant à l’avenir de ce film.

Dans les années 80, Franck et Serge sont à la tête du Mirodrome, un peep show. Croulant sous les dettes, ils décident de se lancer dans la production de film pornographique afin de subvenir à leur besoin. Et pour ceux, les deux amis vont devoir s’allier à leur rivaux, et le redouté Maurice Vogel… 

l-amour-est-une-fete-realisateur

L’idée était de mettre à l’honneur une époque libre, où la sexualité n’était pas tabou. Mais le réalisateur se perd dans une succession de scénettes sans grand intérêt. L’esthétique du film m’a plu, mais les séquences sont beaucoup trop longues et trop répétitives.

Le scénario tombe totalement  l’eau. Y intégrer un pseudo polar était totalement inutile. On en dit trop peu, alors pourquoi avoir calé cette histoire de flic inefficace ? Quand au reste du film, l’humour foireux du duo Canet (Franck)/Lellouche (Serge) m’a relativement gênée.

Dommage car le casting était plutôt bon. On y retrouvait Michel Fau (Maurice Vogel), Xavier Beauvois (Henri Pachard) et mais aussi de très jolies filles dont Camille Razat (Caprice) et Elisa Bachir Bey (Mélissa).

J’ai donc commencé la soirée par une déception pour en vivre rapidement une seconde. L’équipe du film est arrivée : réalisateur, binôme d’acteurs principaux et deux jolis minois. Malheureusement leur arrogance m’a agacée. Se moquer du présentateur et de certaines personnes de la salle finit par être pesant. Surtout quand on sait que les deux stars n’étaient pas « très fraiches ».

Bref, je crois que je commence à prendre en grippe certaines vedettes françaises.

Je n’ai pas envie de vous recommander ce long-métrage, mais pour les plus courageux, retrouver « L’amour est une fête » le 19 Septembre en salle.

Ci-dessous, la bande-annonce :

2 pensées sur “L’amour est une fête – Avant-première

  • 22 octobre 2018 à 20 h 57 min
    Permalink

    Ah ben ça c’est fait ! Bon sinon pareil je découvre ce film je n’avais jamais entendu parler de cette affiche. Je suis déçue j’aime trop Guillaume Canet. Mais merci pour l’info je vais économiser 10€ 🙂

  • 22 octobre 2018 à 22 h 17 min
    Permalink

    Ouais… je crois qu’il n’est même plus à l’affiche. Il n’a pas marché en salle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.