Consultez nos archives

Lee Daniels revient après « Paper boy » qui avait fait tant de mauvais bruit. Son nouveau long-métrage nous annonçait déjà quelque chose d’admirable, certains l‘attendaient au tournant car comme tout film biopic mettant en scène des hommes toujours d’actualité, il risquait d’être utilisé pour faire passer un message malvenu au cinéma. En ce qui nous concerne, nous avons simplement apprécié les talents d’un acteur incomparable sur un fond de joli conte et faits historiques.

En 1926, au sud des Etats-Unis, la haine raciale et l’esclavage sont profondément ancrés dans les moeurs. Mais le jeune Cecil Gaines ne souhaite pas finir, comme ses parents, dans les champs de coton, et décide de prendre sa vie en main. Grâce à son courage et sa volonté, Cecil finira par se former pour finalement être repéré par la Maison Blanche. Il y travaillera pendant 7 mandats, offrant ainsi à sa famille un mode de vie satisfaisant. Mais il travaille beaucoup et est tenu de garder secret tout ce qu’il se passe dans ce milieu politique. Sa femme Gloria se sent seule, et finit par entrer en dépression, pendant que son fils aîné, Louis, mène une lutte acharnée pour l’égalisation des droits du peuple noir. Nous vivrons alors, à travers les yeux de cet homme qui a marqué son temps, l’un des principaux tournants dans l’histoire des Etats-Unis.

le_majordome_oprah_winfrey_forest_whitaker_president_negre_esclave_film-2013

Wahou, un film beau et puissant ! Le réalisateur dénonce élégamment le racisme qui persistait aux USA à cette époque, le spectateur ne peut donc être que touché, ému. Les faits retracés nous semblent honnêtes, nous sommes complètement interpellés par cette histoire qui nous parait incroyable et qui n’est pourtant pas si lointaine.

Comme nous l’attendions, nous avons là une superbe performance d’Oprah Winfrey, et comme d’habitude, de Forest Whitaker. Cet acteur au charisme incroyable réussit à porter le poids de l’histoire de cet homme à merveille pendant toute la durée du film. Apparemment il serait même favori pour les Oscars

Nous nous passerons de commentaires sur la suite du casting qui est également honorable : John Cusack (Richard Nixon), Cuba Gooding Jr. (Carter Wilson), Terrence Howard (Howard), Lenny Kravitz (James Holloway)

Un point à soulever pour ce genre de film est le fait que viendra toujours la question de la morale… Quand certains y percevront un appel à un second vote pour Obama, d’autres n’y verront que le combat d’un homme qui fit, à son échelle, bouger les choses pour le bien-être des siens…

Malgré quelques longueurs sur la fin (le film aurait pu « couper court »), il n’y pas d’hésitation : à voir absolument !

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Céline Oct 8, 2013

    Je l’ai vu, j’ai bien aimé.

    (Reported from Facebook)

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*