Let’s dance

Je ne connais pas du tout le cinéaste Ladislas Chollat. Et je dois dire que je n’avais pas non plus prévu de visionner sa dernière réalisation « Let’s dance ». Pourtant, j’ai la fâcheuse manie de choisir le film que je vais voir en fonction des horaires des séances, ce qui me permet de laisser à de nombreuses réalisations, une chance d’être vue.

Un film français sur la danse m’inspirait peu. Dès les premières séquences, j’ai pu constater qu’il y avait un certain manque dans la mise en scène. On est loin de Street Dancer, ou encore Sexy Dance, dont le scénario se rapproche fortement de Let’s Dance

Pourtant, j’ai passé un agréable moment. Malgré les maladresses, j’ai été touchée par cette histoire humaine.

Joseph est un danseur passionné de hip-hop. Avec sa copine et son meilleur ami, ils décident de se rendre à Paris pour participer à l’un des plus grands concours de hip-hop. Mais rien ne se passe comme prévu. Et Joseph se retrouve rapidement obligé de se rendre chez Rémi, un ancien danseur étoile devenu professeur. Joseph va alors rencontrer Chloé, qui prépare son concours d’entre au NY City Ballet. Grâce à elle, Joseph va enfin réaliser qui il est…

let-s-dance-cinema-ryan-bensetti-danse-classique-hip-hop-guillaume-de-tonquedec

Je trouve cela bien d’essayer. Même si je pense que l’on a encore beaucoup à apprendre (pour preuve, le cinéaste a décidé de conserver un titre en anglais pour être plus crédible).

Let’s dance est un film sur la danse, mais également un long-métrage sur les relations humaines. L’appartenance à un groupe, les relations difficiles des familles recomposées, la solitude d’un jeune homme sans parent… J’ai découvert une écriture à laquelle je ne m’attendais pas.

Côté technique, j’ai été parfois dérangée par certains plans (je pense à celui de la discussion sur le canapé). L’utilisation des ralentis peut rendre le moment épique, mais ne met malheureusement pas du tout en avant la performance. Pour la danse, on a besoin d’ensemble, de rythme. L’opposé d’un slow motion.

SPOIL : Cependant la scène finale était vraiment sublime. Entremêler la danse classique au hip-hop dans 2 lieux, 2 ambiances différentes était artistiquement malin !

La construction de l’oeuvre m’a plu. Découper le film en 3 parties (Joseph, Chloé, Chloé et Joseph) lui donne une structure efficace, logique et agréable à suivre.

Côté casting, on est plutôt gâté. Ryan Bensetti (Joseph), vainqueur de danse avec les stars en 2014 mais comédien avant tout. Line Renaud (Nicole, la mamie de Chloé), Guillaume De Tonquédec (Rémi) mais aussi Brahim Zaibat (Youri, danseur pro et ex de Madonna). J’ai découvert la jeune Alexia Giordano (Chloé), qui avant de se lancer dans la comédie, a pratiqué pendant de nombreuses années, la danse classique ; ainsi que Mehdi Kerkouche (Karim), danseur, chorégraphe, qui assure totalement dans ce nouveau métier !

Bref, on est loin d’une révolution cinématographique, mais j’ai passé un tendre moment. Le job est fait !

Ci-dessous la bande-annonce :

3 pensées sur “Let’s dance

  • 19 avril 2019 à 9 h 39 min
    Permalink

    Merci pour article 🙂 En revanche j’ai beaucoup trop entendu parler de ce film et trop d’interview et j’ai l’impression d’avoir vu le film avec tout ca.
    Désolée mais j’attendrai son passage un dimanche soir.

  • 23 avril 2019 à 11 h 25 min
    Permalink

    C’est fou ! Je n’ai vu aucune promo du film. Je ne dois pas assez souvent allumer la TV 🙂

  • 23 avril 2019 à 14 h 09 min
    Permalink

    J’avoue que je passe un temps inconsidérable en ce moment sur la tv !! Entre les JT – les reportages le dimanche j’ai pas mal cumulé niveau infos ! Mais c’est bien reste loin et garde Netflix ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.