Consultez nos archives

Une fois n’est pas coutume, je me rendais en salle samedi 14 avril dernier dans mon Gaumont Multiplexe pour découvrir en avant-première « Love Addict », 1ere réalisation de l’acteur Franck Bellocq.

Je dois dire que je n’étais pas du tout emballée à l’idée de revoir Kev Adams sur grand écran. Le dernier navet en tête étant Tout là haut, je n’y voyais rien de rassurant. Pourtant je me suis trompée. J’ai découvert l’acteur sous un autre angle dans cette comédie très tendre. Evidemment c’est le genre de film que l’on regarde à la TV. Mais ma surprise fut positive, c’est déjà ça !

Gabriel est un amoureux compulsif des femmes. Incapable de se contrôler, il décide de faire appel à un « minder » pour se soigner. Un coach personnel qui devrait lui permettre de reprendre sa vie en main. Mais cela ne va finalement pas se passer comme il l’imaginait.

love-addict-kev-adams-marc-lavoine-avant-premiere

Il faut dire que le sujet est intéressant. Un séducteur qui a du mal à se contrôler et tombe amoureux de son « minder ». Bien que tout devienne rapidement prévisible, je me suis agréablement laissée porter par ce trio touchant. Je dis trio car le binôme Kev Adams (Gabriel), Mélanie Bernier (Marie-Zoé) fonctionne à merveille, mais il ne faut pas oublier Marc Lavoine dont le rôle assez lourd reste fortement sympathique.

Le jeu de Kev est juste. Et il mérite cette fois ci d’être applaudi pour sa prestation.

Evidemment l’équipe nous a rendu visite en salle. Comme à chaque fois, l’acteur vedette de tout une génération provoquait les hurlements incompris de nous tous. Ceci dit, je l’apprécie de plus en plus (on est loin de ma haine d’il y a quelques années). Présent à chaque avant-première il semble prendre le temps pour ses fans en restant très humain. Le duo acteur/réalisateur était également touchant. Ayant débutés ensemble dans la série « Soda », Franck est à présent passé derrière la caméra.

Malgré tous les reproches que l’on pourrait faire à ce long-métrage, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une première oeuvre. Je lâcherai donc un petit bravo.

Bref, une comédie à découvrir en salle le 18 avril prochain.

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Laura Juil 2, 2018

    J’ai toujours autant de mal avec Kev Adams il est un peu lourd je trouve. Mais on peut lui donner une seconde chance pourquoi pas.

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*