Lux Aeterna // Cannes 2019

Image titre : Copyright Droits réservés

Notre première journée à Cannes fût assez extraordinaire. Après notre montée officielle à 22h30, nous avons pu profiter du retard de la séance de minuit pour enchaîner une seconde montée last minute en compagnie de l’équipe du film de « Lux Aeterna », dernière réalisation de Gaspar Noé.

Projeté hors compétition, le cinéaste nous proposait de vivre un tournage raté à travers une mise en abyme insoutenable. J’ai tout simplement détesté. En même temps , depuis « Irréversible » le réalisateur n’a pas réussi à me convaincre. Enfin, heureusement pour nous, cela ne durait que 50 minutes.

Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg nous content leurs anecdotes de tournage en attendant d’être appelées sur le plateau pour mettre en scène une séquence de sorcières envoyées au bûcher. Alors que tout le monde entament sa préparation, le plateau et ses activités virent rapidement au carnage.

cannes-2019-agnes_varda_hommage_72_eme_festival
Copyright Festival de Cannes 2019

« Confortablement » installés sur le marches d’escalier du grand Palais, nous assistions à une oeuvre initialement drôle et intéressant. Du moins, les 20 premières minutes. L’improvisation de Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg est délirante et captivante, malgré un choix de réalisation expérimentale étonnant, parfois pesant.

Malheureusement, le film tourne rapidement au désastre tout comme son scénario. L’écran étant coupé en deux, nous avons souvent deux discussions en parallèle, ce qui ne facilite pas la compréhension de l’oeuvre (la moitié de l’écran se crie dessus en anglais sous-titré français, pendant que l’autre moitié se crie dessus en français sous-titré anglais). On comprend alors que l’on se dirige vers un grand classique chez l’auteur, le chaos humain.

La séquence finale était pour moi insupportable. Une expérience auditive et visuelle comme le cinéaste aime à nous le présenter. Autant j’ai pu me boucher les oreilles, autant, ne souhaitant pas fermer les yeux, j’ai suivi cette proposition épileptique jusqu’au bout, espérant y découvrir une image subliminale ou autre divulgation choc. En vain. J’ai simplement failli convulser.

Bref, vous m’avez comprise, « Lux Aeterna » est une oeuvre d’art à prendre pour telle, bien loin du cinéma de divertissement. Je ne vous conseillerai pas de vous rendre en salle. Mais, de toute façon, cela m’étonnerait que nos exploitants locaux prennent la décision d’en diffuser la copie. Gaspar, si tu pouvais revenir à un fond plus scénarisé dans ton Art, cela me ferait fortement plaisir…

Ci-dessous la bande-annonce :

2 pensées sur “Lux Aeterna // Cannes 2019

  • 3 juin 2019 à 10 h 27 min
    Permalink

    Mais non ils vont pas diffuser ce genre de film ?! Je pensais que c’était pour le fun du festival juste.
    Je confirme, je ne me déplacerai pas c’est sûr !!

  • 3 juin 2019 à 10 h 46 min
    Permalink

    haha, je ne pense pas que beaucoup de ciné le diffuse ^^ (en tout cas, certainement pas les mutliplexes et autre cinéma grand public).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.