Consultez nos archives

Le petit ours le plus célèbre d’Angleterre débarque ce Noël sur grands écrans. Adapté des œuvres pour enfants de l’écrivain britannique Michael Bond, le long-métrage sera réalisé par Paul King. Passant régulièrement devant les affiches de ce film d’animation, il ne m’inspirait guère. Persuadée de n’avoir jamais entendu parler de cet ours, je continuais mon chemin en attendant impatiemment le Disney de Noël. Puis, le petit ours faisant de nombreuses apparitions aux infos, l’œuvre a fini par m’intriguer. Et j’ai compris ! Compris que cet ours n’est pas simplement un conte d’enfant mais qu’il est bel et bien ancré dans l’histoire anglaise. Qui n’a jamais ramené un petit ours en peluche lors de ses vacances à Londres ?

Paddington, un petit ours péruvien, se voit réaliser son rêve et partir à Londres à la suite d’une tempête dévastatrice. Sous les conseils de sa tante, le petit ours très poli va tenter de trouver une maison pour l’accueillir. Mais les habitants de Londres sont moins chaleureux que ce qu’il s’imaginait. Paddington va alors partir à la recherche de l’explorateur et ami de sa tante, accompagné de la famille Brown, pas si méchante que cela.

Paddington-film-Sally-Hawkins-brown-Jim-Broadbent-2014-conte-anglais

Je m’attendais à quelque chose de très niais, j’ai découvert une histoire remplie de magie. Le film est « hyper mignon » : l’ours est attachant, l’ambiance féérique, et tout est très beau. Je pense notamment à certains plans tels que la maison miniature qui s’ouvre pour laisser apparaitre les appartements de la famille Brown etc…

Ce très joli conte est idéal pour noël, en plus de cela, c’est drôle et décalé. Bien que la plupart des gags soit du comique de situation qui fasse rire les plus petits, j’ai tout de même passé un agréable moment sans que mon sourire ne se décroche une seul fois. En plus, j’adore la voix de Guillaume Galienne, elle est tendre et parfaite pour cet ourson délicat.

Techniquement, l’ours est super. J’ai entendu certains dire que cela était inégal mais je n’ai rien remarqué. Quand un film est financé par les producteurs d’Harry Potter, on peut s’attendre à une belle réalisation. A part cela, le long-métrage a été extrêmement bien accueilli par les critiques (il le mérite), Paddington a fait la tournée des plateaux TV, et on peut voir sa petite bouille dans tous les magasins de jouets ce noël.

paddington-livre-michel-lafon

Le premier livre a été publié par l’auteur en 1958. Depuis, Paddington fait partie intégrante de l’histoire Londonienne. Une statue à son effigie a même été dressée à la station de train du même nom. Les touristes ne peuvent y échapper, le petit ours est partout et sous toutes les formes, il est devenu un emblème de la ville.

Pourtant, chez nous en France, l’ourson est peu connu (vous me direz c’est tout juste si l’on connait la créative Beatrix Potter…), Petit Ours Brun est beaucoup plus populaire. On pourrait croire que Paddington est resté sur son île, mais non, il est tout aussi célèbre en Amérique du Nord, comme quoi, il n’y a pas vraiment d’explication…

Quoi qu’il en soit, ce film d’animation est une sortie familiale idéale à l’approche des fêtes de fin d’année, alors, foncez en salle !

En attendant, je me ferai bien un sandwich à la marmelade moi…

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*