Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar // iMax

Attendu depuis de nombreuses années, j’avais presque peur de me rendre en salle voir le nouveau « Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar ».

Les suites étant de « moins en moins bonnes », j’avais peur d’en ressortir déçue. Mais les critiques ont su me convaincre de lui donner sa chance.

Cette fois-ci ce sont les cinéastes Norvégiens Joachim Rønning et Espen Sandberg qui ont repris le bébé. Bien que le numéro 5 ne soit pas à la hauteur du 1er ou très bon 2nd volet (le meilleur pour moi), il a su retrouver l’âme de la saga. Un Jack Sparrow vedette et un méchant charismatique au possible !

Henry Turner est bien décidé à sauver son père d’une terrible malédiction. Son seul espoir, le compas du Capitaine jack Sparrow. C’était sans compter sur les menaces de Salazar, qui a réussi à fuir le Triangle du Diable, et ne pense qu’à une chose : se venger de Jack.

Pirates-des-Caraïbes-5-La-Vengeance-de-Salazar-critique_seance-prod

Le film attaque très fort. De la même manière que le premier, on suit en enfant pour enfin retrouver l’équipe de choc du Capitaine Jack Sparrow. Le comique du personnage que l’on appréciait revient au galop, et le rythme du première tiers du film m’a totalement embarquée.

Vient ensuite le 2nd tiers du film. On a découvert un méchant captivant mais on a tout de même envie que nos héros en terminent plus rapidement avec lui. J’y ai donc trouvé quelques longueurs, [SPOIL] jusqu’à l’activation des squelettes requins qui m’a beaucoup plu 🙂

Le dernier tiers de l’oeuvre repart de plus belle. Les effets spéciaux sont bluffants, et on ne voit pas passer le temps. Pour faire un léger aparté FX, je n’ai pas grand chose à dire de mauvais évidemment, excepté une micro déception quant aux personnages maudits. Le maquillage de William Turner est parfait, rien à dire, cependant ils n’ont pas ajouté numériquement « la vie » de ces coquillages sur son visage, contrairement à ce qui avait été fait sur son père dans l’épisode deux. Ce sont ces détails qui ont fait du Secret du Coffre Maudit, un film exceptionnel à mon sens.

La fin m’a également légèrement dérangée. De la nostalgieDéjà ? Je pense être pile dans la cible et j’ai trouvé ça trop tôt. Ou peut-être était-ce parce que la séquence semblait un peu bâclée… A voir ce que l’on nous propose pour la suite…

D’ailleurs Disney nous offre une scène post-générique. Mouais… ils en ont pris l’habitude avec Marvel, mais cela n’a pas grand intérêt

pirates-caraibes_vengeance_salazar-henry_turner

Pour faire un rapide tour du casting, on retrouve les habitués : Johnny Depp (Jack Sparrow),  Geoffrey Rush (Le Capitaine Barbossa), Orlando Bloom (William Turner) etc.

Mais aussi quelques nouveaux : le terrible Javier Bardem, excellent en Salazar, et le nouveau couple phare de la saga Brenton Thwaites (Henry Turner) et Kaya Scodelario (Carina Smyth), qui sont moins insipides qu’il n’y parait.

Comme ce fut déjà le cas, le film nous amène une nouvelle Guest Star, Paul McCartney, qui est plutôt crédible en Pirate.

Bref, un cinquième volet qui revient à l’essence même de la série, à voir en famille sans hésitation ! (Evidemment l’iMax est toujours aussi exceptionnel sur ce genre de diffusion. Je vous le conseille grandement.)

Ci-dessous la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.