Qui m’aime me suive ! // Festival Traversées

Depuis maintenant 2 éditions, mon amie, Emma Gatto, a le plaisir de travailler pour l’association « Pêcheurs d’images » qui organise un festival que je ne connaissais pas, Traversées (oui je sais, l’événement a 35 ans, honte à moi).

Suivant de prêt sa programmation, le festival semble promouvoir le cinéma d’auteur auprès du plus grand nombre. C’est ainsi que lycéens et autres passionnés se retrouvent dans la région de Lunel pour profiter du 7ème Art.

Films à l’affiche, cinéma méditerranéen, succès récents, animation et court-métrage, le choix est varié. L’équipe propose même quelques expositions sur le thème du cinéma ! Je vous invite grandement à aller découvrir le programme de cette nouvelle édition. En plus, de nombreuses projections sont gratuites alors autant en profiter !

festival-traversees-lunel-cinema-35
Copyright Festival Traversées

Après avoir envoyé ma famille découvrir en salle Le Monde est à toi, je me rendais sur l’événement pour visionner un long-métrage actuellement à l’affiche « Qui m’aime me suive ! ». Réalisé par le cinéaste originaire du Sud, José Alcala, cette comédie au casting de haut niveau, nous permettait de contempler notre région sous un tout nouvel angle.

Simone et Gilbert sont tous deux retraités dans le Sud de la France. Mais, après avoir passé sa vie à aider Gilbert, Simone a besoin de liberté. Et le départ d’Etienne, son voisin et amant, ne va faire qu’accentuer son besoin. Partie sur un coup de tête, le départ de Simone fera réaliser à Gilbert qu’il est prêt à tout pour récupérer l’amour de sa vie.

Pour être honnête, ce genre d’oeuvre n’est pas ma tasse de thé. Et pourtant, si vous saviez ce que j’admire Catherine Frot (Simone) et Daniel Auteuil (Gilbert). Tout deux étaient accompagnés de Bernard Le Coq (Etienne), qui complétait ce trio amoureux avec peps. Mais ici, cette envie de liberté, d’hommage à la France des soixante huitard ne m’a pas atteinte . Tout est trop improbable et pourtant prévisible.

qui-m-aime-me-suive-cinema-festival-traversee-lunel
Copyright Sylvere Petit

J’ai souri, je l’admets, et ces 3 personnages sont sympathiques à suivre. Mais je crois qu’après à peine quelques heures, la plupart des scènes m’avaient déjà échappée. Dommage. Bon, et puis, je suis mal à l’aise quand je vois Catherine Frot nue. Ouais c’est bizarre, je sais pas pourquoi…

Le point positif de la soirée était la rencontre avec le réalisateur dans cette petite salle du cinéma Athénée. Cet environnement intimiste nous a permis d’apprendre de nombreuses anecdotes sur le film. Dont la plus intéressante pour moi était l’envie de l’auteur de faire ressortir cet esprit du Sud de la France. C’est ainsi que nous avons régulièrement pu découvrir des plans de Canadairs, mais aussi et surtout, une sublime maison donnant sur le Lac du Salagou. A ce sujet, le cinéaste nous confiait s’être lui même chargé de tous les repérages. ll avait trouvé la maison idéale, mais celle-ci aurait probablement était problématique vis à vis des deux grands acteurs principaux. Qui vole la vedette à qui ?

Bref, celle choisie m’a déjà bien faite rêver ! « Qui m’aime me suive ! » est toujours à l’affiche, et bien que je ne sois pas la cible, une certaine génération m’a donnée l’impression de s’être régalée en salle !

Ci-dessous la bande-annonce :

3 pensées sur “Qui m’aime me suive ! // Festival Traversées

  • 4 avril 2019 à 9 h 54 min
    Permalink

    Le casting est vraiment bien je suis d’accord avec toi.
    Mais je ne pense pas y aller, le sujet ne m’emballe guère même si j’adore de Sud de la France 🙂

  • 4 avril 2019 à 10 h 01 min
    Permalink

    Oui, je pense que tu fais bien.

  • 4 avril 2019 à 10 h 28 min
    Permalink

    Par contre n’hésite pas à faire un tour à Traversée (j’y retourne ce samedi à 18h et 21h de mon côté ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.