Consultez nos archives

Celui-ci, je dois dire que ça faisait longtemps que je l’attendais.

Un réalisateur qui semblait prometteur,  une actrice que j’admire et adore, une bande-annonce ne laissant pressentir que du bon, tout m’enjouait à l’idée de me rendre en salle.

Raté. J’ai été tristement déçue par l’œuvre de Tommy Wirkola que je trouve finalement trop prévisible voir même simplette face à un synopsis qui m’annonçait un film plus « réfléchit ».

A une époque où les OGM ont augmenté le nombre de naissances multiples, la politique de l’enfant unique est indiscutable pour la survie de l’humanité. Un père ayant perdu sa fille lors de l’accouchement, décide de ne pas signaler ses 7 petites filles. Sa technique de survie est simple, elles prendront chacune la même identité en public, et sortirons de l’appartement chacune tour à tour, un jour par semaine…

Seven-Sisters-Glenn-Close-film

Le concept est très bon, le jeu d’acteur excellent, et pourtant je me suis profondément ennuyée.

Pourquoi ? Parce que le film est beaucoup trop prévisible. A chaque séquence je me disais « bon ils ne vont pas faire ça quand même… et si… ».

Attention au SPOIL :

L’introduction me plait, on pose une base futuriste, les personnages, l’intrigue que l’on nous présentait dans le trailer.

Puis, peu de temps après commence les chamailleries entre sœur, les frustrations. Et l’une d’entre elle va même jusqu’à sortir à table «  au moins l’une d’entre nous sera en vie ». Bon ok, t’es mignonne, on a compris que tu allais foutre la mer**. Malgré les pistes qui auraient pu en embrouiller certains, on ne se fait plus avoir par si peu… Une casse coup, que les gens pourraient soupçonner de traître (mais non hein, car comme dans tout film qui se respecte, on utilise des codes, et c’est donc elle qui aura le plus grand honneur, et finira même en héros du film… BIM ! gagné 🙂 )

2nd coup d’esbroufe, la mort de celle que l’on aurait pu accuser. Ben oui, elles sont deux kidnappées, une a disparu, et on reçoit un œil arraché d’un visage. Oh, et puis ça alooorssss, celle qui a été kidnappé en 2nd pleure dans un coin, mais le plan la montre de profil, en train de se tenir le visage, et on ne voit pas si elle a toujours son 2ème oeil…. Mais, dites donc, ne serait-ce pas une supercherie ? La première kidnappée et disparue ne serait-elle pas la traîtresse ? BINGO, et bien si ! Mais quelle surprise… 🙂

noomi-rapace-seven-sisters-performance

Je vous passe tout le reste, et quand j’entends que le fin est intéressante, que finalement on comprend que personne n’était en tord, qu’il y avait une certaine morale blablabla, je dis NON. Je ne suis absolument pas d’accord. Malgré l’instinct maternelle qui peut être mis en avant, il n’y a rien d’autre de travaillé, de creusé. Tout est simplement illogique.

On nous montre la construction d’une famille, pour finalement l’éclater avec des semi-justifications insensées…

La seule chose que je retiendrais est la prestation incroyable de Noomi Rapace (Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche alias Karen Settman). Elle était accompagnée par deux grands du cinéma, Glenn Close (Nicolette Cayman) et Willem Dafoe (Terrence Settman), mais cela n’aura pas suffit pour moi, à sauver le film…

Bref, je me rends compte en écrivant que je n’ai en fait pas du tout apprécié cette oeuvre

Ci-dessous, la bande-annonce :

 

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*