Simetierre

J’ai toujours apprécié les œuvres de Stephen King. Sa créativité dans le suspens et l’horreur m’ont apportée de nombreux traumatismes d’enfance, et en quelques sortes, liée nostalgiquement à cet auteur. C’est donc tout naturellement que je me rendais en salle découvrir « Simetierre « .

N’étant pourtant pas une adepte des films d’horreur, je m’assurais d’être bien entourée (ma doudoune n’étant surement pas une protection suffisante face à la peur).

Réalisé par le binôme de cinéastes inséparables Kevin Kolsch et Dennis Widmyer, les pros de l’horreur m’ont présentée ce que je souhaitais voir. L’ambiance, l’atmosphère retranscrite est idéale pour angoisser le spectateur. Il est juste dommage que la conclusion attendue, s’achève finalement si facilement…

Louis, Rachel, et leur deux enfants, partent s’installer à la campagne pour profiter de leur vie de famille. Installés dans la forêt, ils découvrent à quelques pas de leur nouvelle maison, un cimetière d’animaux. C’est alors que de nombreux phénomènes étranges commencent à se produire. Tout d’abord un accident, puis la rencontre avec son mystérieux voisin Jud Crandall. Sans le savoir, Louis va ouvrir la portes à de terribles forces maléfiques.

simetierre-film-adaptation-king
Copyright 2018 Paramount Pictures. All Rights Reserved. / Kerry Hayes

Je n’ai jamais visionné la 1ere version de Simetierre de Mary Lambert (1990), et n’avais donc aucun à priori sur le film.

J’étais plutôt satisfaite du résultat. Prête à sursauter à tout moment. Troublée par ce chat qui m’inspirait tout sauf de la sympathie. La véritable réussite de l’oeuvre reste sa mise en scène. Enfin un film d’épouvante qui me stresse.

Mais il manquait deux éléments indispensables pour en faire un très bon film :

  • Un dénouement plus travaillé. (SPOIL : A partir du moment où Ellie revient, on attend que cela se passe, sachant parfaitement où le long métrage va nous mener).
  • Un contenu plus étoffé. (SPOIL : Je reste persuadée qu’il y avait bien plus à faire avec cette histoire d’enfants masqués).

Concernant le casting, j’aime beaucoup Jason Clarke (Louis), son charisme est indéniable. Quant à la petite Jeté Laurence (Ellie, sa fille), je suppose qu’elle aura un avenir ciné devant elle.

Mention spéciale aux 5 chats qui ont interprété Church 🙂

Pour résumer, voici une critique d’Ecran Large que j’approuve totalement :

Simetierre_critique_ecran_large

Bref, à voir, ne serait-ce que pour ce script intéressant, et ce climat horrifique réussi.

Ci-dessous la bande-annonce :

2 pensées sur “Simetierre

  • 30 avril 2019 à 16 h 45 min
    Permalink

    Comme d’habitude les films d’horreurs je ne vais pas les voir par peur. Mais les livres de Stephen King je suis fan 🙂

  • 30 avril 2019 à 17 h 14 min
    Permalink

    Peu importe le support, tant qu’on profite de l’histoire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.