Tanguy, le retour

Je n’avais pas été hilare mais avais apprécié le première opus de Tanguy il y a maintenant 18 ans. Faire son Tanguy étant devenu une expression du quotidien, je me disais que je me devais de laisser une chance à la suite de ce film célèbre en France. Etienne Chatiliez, on arrive pour « Tanguy, le retour ».

Aïe aïe aïe. Pourquoi, pourquoi, pourquoi. Je ne comprends pas trop l’intérêt de refaire la même chose. L’attitude dès parents identique face à un contexte pourtant différent ne fonctionne plus. J’aurai mieux fait de passer mon tour.

Tanguy vient de se faire larguer. Accompagné par sa fille de 16 ans, Zhu, il décide de retourner chez ses parents afin de se faire dorloter et de récupérer son moral. Mais Paul et Edith se rendront rapidement compte que le petit est très heureux d’être retourné dans le nid. Ce qui n’était pas vraiment dans leur plan de retraite…

tanguy-le-retour-2019-azema-dussolier
Copyright SND

Pour moi, ce film est un échec scénaristique. La preuve que l’humour peut vieillir. Et pourtant je comprends l’envie cachée derrière tout cela.

La mise en place de l’intrigue est plutôt mignonne. On comprend que le personnage retourne chez ses parents, que chacun a refait sa vie, jusqu’au moment où tout bascule. Je n’ai pas supporté cette nouvelle guerre. Sachant que le spectateur comprends que Tanguy a changé (ou du moins, c’est comme cela que je l’ai vu). Qu’il est à présent adulte, avait simplement besoin de réconfort mais sera prêt à repartir faire sa vie, je n’ai pas du tout apprécié le fait que ses parents se retournent contre lui. Encore moins contre leur petite fille. Les absurdités ne m’ont alors pas du tout fait rire mais plutôt gênée.

Quand à la fin, qui ne pouvait être qu’attendue, elle se termine en queue de poisson. Il n’y avait donc pas vraiment d’intérêt à nous faire intégrer une nouvelle fois cette famille. Il aurait été préférable je pense, de rester sur la bonne note du premier.

Evidemment le casting reste tout de même le point positif du film. Sabine Azéma (Edith) et André Dussolier (Paul) sont toujours complémentaires en petit couple furax, et Eric Berger (Tanguy) reste fidèle à son personnage.

Mais cela ne fait pas tout. Peut-être que cette suite aurait mieux fonctionné au théâtre ? Et encore, le sujet incohérent est trop crédible et absurde à la fois pour être efficace. Je crois que je n’ai vraiment jamais rigolé

Bref, faites comme Tanguy, rentrez chez vous, ce sera toujours mieux que d’aller perdre votre temps en salle pour cette réalisation totalement ratée…

Ci-dessous la bande-annonce :

2 pensées sur “Tanguy, le retour

  • 30 avril 2019 à 16 h 53 min
    Permalink

    Comme tu le dis si bien l’expression « faire son Tanguy » est complètement rentrée dans les moeurs grâce au film et ca chapeau l’artiste.

    Après de là à dire complètement raté je ne suis pas forcément d’accord. Certes ce n’est pas la suite auquelle je m’attendais, toujours poussée dans les extrêmes.
    Mais je pense qu’il y a BEAUCOUP d’autres films avant celui là pour lesquels il ne faudrait pas s’attarder et des récents : Walter, Black Shake, Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu 2 et j’en passe.

    Après j’ai souris à 2-3 répliques mais sans m’emballer pour autant.

  • 30 avril 2019 à 17 h 17 min
    Permalink

    Franchement, je crois que celui-ci m’a plus mise en colère que les autres (quoi que… le bon dieu 2 quand même…). Mais vraiment je n’ai pas du tout apprécié la philosophie. (Black Snake c’est absurde mais bien meilleur ^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.