Taxi 5

C’est avec un petit peu de retard mais toujours autant d’envie que j’ai enfin découvert la nouvelle réalisation de Franck Gastambide : « Taxi 5« . La célèbre Peugeot 406 est de retour au cinéma et non sans faire de bruit. Depuis que le réalisateur des Kaïra ou encore Pattaya a mis la main sur le long-métrage, un vivier de fans a suivi de prêt sa création.

Twitter, instagram, et de multiples posts en compagnie de Monsieur Besson, nous ont donné l’espoir de redécouvrir la folie, l’absurdité du premier volet. Il faut dire que l’équipe du film semblait relativement bien choisie.

Quel carton ! Je crois que j’ai découvert le film après plus de 8 semaines en salle. Franck Gastambide est vraiment incontournable pour toute une génération.

J’avais peur. Après la catastrophe des derniers épisodes de la saga, je me demandais comment y apporter de la fraîcheur.

Et bien c’est réussi. J’ai passé un super moment !

Sylvain Marot, un flic et pilote hors pair, est muté à la Police Municipale de Marseille suite à un débordement.  Mais il va rapidement se retrouver au beau milieu de l’affaire du « gang des italiens ». L’objectif : stopper ces bandits. La contrainte : faire équipe avec une bande de sudistes plutôt habitués à des journées plates.

taxi-5-comedie-film-franck-gastambide-Anouar-Toubali

Je me suis marrée. J’ai trouvé cela à la fois original et nostalgique. Franck a su conserver les formules qui fonctionnaient des anciennes versions, et y apporter de la nouveauté via les personnages que l’on a l’habitude de voir dans son crew.

Pour rebondir sur le casting, on retrouve évidemment Malik Bentalha (Eddy), Ramzy (Rachid), Sabrina Ouazani (Samia), Anouar Toubali (un flic), Sissi Duparc (une policière) et lui même (Sylvain). Mais il ne fallait pas oublier les anciens, à savoir Bernard Farcy (le maire) et Edouard Montoute (Alain).

Pour la petite anecdote, je n’ai pas vu « Taxi 5 » au cinéma (bien qu’il fût toujours en salle, le manque de temps a eu raison de moi). Je l’ai visionné dans le train. Il m’est alors arrivé un phénomène de société que je n’avais jamais vécu auparavant.

  • Première demi-heure, un jeune homme s’arrête à côté de moi, me demande si c’est bien Taxi 5, regarde la fin de la scène et éclate de rire devant un Malik Bentalha au sommet de sa forme.
  • Dernière demi-heure, une jeune fille est venue me demander si elle pouvait regarder la fin du film avec moi. Je lui ai gentiment fait passer une de mes oreillettes pendant qu’elle s’installait dans le couloir. Je trouve ça fou !

Alors il est vrai que les critiques cinéphiles l’ont « démonté ». Il faut croire que les spectateurs adeptes de ce genre d’humour ne font pas partie de la cible qui met ses commentaires en ligne (on avait vécu la même chose pour Pattaya, et pourtant le succès était dingue).

Vous l’aurez compris, « Taxi 5 » ne révolutionne pas le 7ème Art mais réussi à faire passer un agréable moment de divertissement au public français. C’est aussi ça, le cinéma !

Ci-dessous la bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.