Consultez nos archives

Après des hauts (Seul sur Mars) et des bas (Alien : Covenant), le grand Ridley Scott revient avec un film inspiré de faits réels « Tout l’argent du Monde ».

Un retour réussi pour le cinéaste dont l’expérience pallie largement à l’âge avancé.

JP Gety est l’homme le plus riche de la planète. En 1973 une bande de malfrats décident de kidnapper son petit fils, Paul, et demander une rançon. Mais cela n’est pas suffisant pour le milliardaire qui refuse de perdre une partie de sa fortune. Gail, la mère de Paul, met tout en oeuvre pour obtenir la libération de son fils, toujours sous l’emprise de ravisseurs incontrôlables.

tout_l_argent_du_monde_romain_duris_ridley_scott

Bien, on revient enfin sur du bon Ridley Scott. Une réalisation qui m’a parue bien classique, mais dont la thématique du pouvoir de l’argent m’a totalement séduite. Il faut dire que la force de cette histoire vraie amenait déjà du positif à l’oeuvre.

Evidemment la mise en scène, l’esthétique du film est digne de Monsieur Scott. Le rythme du thriller tient le suspens idéalement malgré quelques passages à vide pour une durée totale que j’aurai raccourci de quelques minutes.

Le plus grand point fort du film reste à mon sens son casting. Michelle Williams (Gail Harris), d’ailleurs nommée dans certains awards pour sa prestation,  Mark Wahlberg (Fletcher Chase), mais aussi Chrisopher Plummer (JP Getty) et surtout Romain Duris (Cinquanta) qui livre une performance remarquable au beau milieu de ces monstres du cinéma.

Le long-métrage avait fait parler de lui avant même sa sortie, notamment concernant l’écart de salaire de Michelle Williams et Mark Wahlberg. Mais également concernant des faits toujours d’actualité. Le réalisateur a eu moins d’un mois pour reshooter et terminer la post-production des scènes initialement faites avec Kevin Spacey. Suite à son histoire d’agression sexuelle, Monsieur Gelty a été immédiatement remplacé par Christopher Plummer.

Bref, un film fascinant qui vaut le détour.

Ci-dessous la bande-annonce :

  • Laura Fév 15, 2018

    C’est fou la puissance des médias je n’ai entendu parler de ce film que pour le fait divers de Kevin Spacey… Dommage pour M. Scott la pub négative et le peu de présence médiatique à mon sens. Mais le scénario à l’air pas mal !

  • Mary Fév 16, 2018

    Négative ? Pourquoi dont ? Car au final, il a assuré ses arrières 🙂
    Je crois que Monsieur Scott n’a plus besoin de communication, haha

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*