Consultez nos archives

Pendant que certains se la coulent douce sous le soleil de la Croisette, d’autres continuent à explorer les salles obscures. Je suis donc récemment allé voir « Une rencontre », dernier film de la réalisatrice Lisa Azuelos, avec en têtes d’affiche François Cluzet et Sophie Marceau. Cette réalisatrice m’a toujours beaucoup plu, sa modernité et son ouverture d’esprit apporte un vent de fraicheur au cinéma français. Je n’ai pas été déçue par cette dernière réalisation que je trouve sous estimée par certaines critiques.

Pierre est un avocat dont la vie de famille se passait bien jusqu’à ce qu’il rencontre en soirée Elsa, écrivain et mère de famille célibataire. Des regards, des mots, des échanges enfin… une rencontre ! Pierre ne peut sortir Elsa de ses pensées et cela est réciproque. Mais n’est-ce pas trop compliqué à gérer ? Entre rêve et réalité les deux personnages vont vivre une histoire, qui, pour ne pas se terminer, ne devrait jamais commencer.

Une_rencontre_Film_cinema_Lisa-Azuelos_Alexandre-Astier_François-Cluzet

Je ne sais pas si le fait que ces deux acteurs de génie me passionnent m’a influencée, mais j’ai beaucoup apprécié ce long métrage.

Pourtant, il ne se passe rien… vraiment. On suit une rencontre, tout simplement.

Ce qui est intéressant c’est la manière dont la cinéaste l’a traité. Des flashback, des flash forward, de l’imaginaire, du réel, la rythmique du montage fait que je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Le dynamisme technique apporté ici est essentiel pour que l’on apprécie le film sans se rendre compte de ses clichés (transitions sympathiques, images splitées etc.)

Evidemment, le jeu d’acteurs est primordial, l’interprétation des personnages est tellement vraie qu’on s’y attache totalement.

Une_rencontre_Film_cinema_Lisa-Azuelos_Sophie-Marceau

La réalisatrice a l’air de faire confiance aux acteurs qu’elle connait. A donc été choisie ici Sophie Marceau (Elsa), toujours aussi sublime et vedette du précédent film de l’auteur. Alexandre Astier (Eric, second rôle) que l’on voit souvent travailler avec Lisa, d’ailleurs on parle de quantique alors que Monsieur Astier avait fait un spectacle dessus. Coïncidence ? Hmmm j’ai des doutes. Lisa Azuelos elle même (Anne), et en second rôle principal François Cluzet (Pierre, le mari d’Anne) qui est pour moi l’un des meilleurs acteurs français !

Je parlais de modernité tout à l’heure, et comme dans son précédent film « Lol », Lisa Azuelos a intégré des outils du quotidien tels que Skype ou Facebook, ce qui rapproche encore plus le spectateur de cette histoire.

Bref, un film qui peut semblait creux mais qui m’aura pourtant embarquée pendant plus d’1h20.

Ci-dessous, la bande-annonce :

  • Christelle Mai 28, 2014

    Sophie Marceau, magnifique !!!

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*