Consultez nos archives

Woody Allen est de retour avec « Wonder Wheel », un film… 100% Woody Allen.

Le cinéaste nous présente une fois de plus un drame totalement décalé, à l’esthétique plaisante. Je n’ai eu aucune surprise mais ai apprécié ce moment de cinéma.

Wonder Wheel nous conte l’histoire de 4 personnages de Coney Island dans les années 50. Mickey, un jeune maître-nageur rêvant d’être dramaturge, Ginny une ancienne actrice frustrée dans son ménage, Humpty, un père de famille obnubilé par sa fille, et Carolina, ex-femme de gangster et fille d’Humpty, venue se réfugier chez son père pour se cacher.

wonder-wheel-woody-allen-lustin-timberlake-kate-winslet

Je pense que je ne vais pas m’éterniser sur cette critique. Woody Allen nous impose une fois de plus sa marque de fabrique.

Dans ce film où chaque personnage rêve d’une vie qu’il n’aura jamais et finira par subir son destin, l’intrigue est sublimement portée par son casting. Justin Timberlake (Mickey), Juno Temple (Carolina), James Belushi (Humpty), mais surtout la belle Kate Winslet (Ginny) qui nous livre une prestation remarquable.

Le long-métrage est agréable, la lumière, la photographie du film est magnifique.

Cela m’a presque fait oublier l’espace d’un instant les sales affaires en cours autour du cinéaste (#metoo power). Car comme certains l’ont si bien dit, il faut savoir faire la distinction entre l’oeuvre et la personne (attention, je ne porte aucun jugement et j’espère que la justice saura prendre les bonnes décisions).

Bref, une comédie dramatique théâtrale à voir pour les adeptes de la filmographie de Monsieur Allen.

Ci-dessous la bande-annonce :

  • Mary Mar 1, 2018

    Reported from facebook

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*