Consultez nos archives

Le « Girls PowaAa » en force au cinéma. Une héroïne féminine, une réalisatrice, Patty Jenkins, à qui l’on fait confiance pour porter un personnage emblématique à l’écran, cela était déjà intéressant.

Malgré mes doutes et mes à priori, je me suis tout de même rendue en salle découvrir « Wonder Woman ». Un personnage que je n’affectionne pas plus que ça et qui m’avait paru transparent dans Batman vs Superman.

Quelle belle surprise, j’ai simplement adoré et ai passé un super moment de cinéma !

Diana, princesse des amazones, décide de quitter sa tribu pour accompagner à la Guerre un homme venu d’un endroit dont elle ignore l’existence. Persuadée qu’elle devra vaincre le terrible Arès, elle se retrouvera au beau milieu de la 2nd Guerre Mondiale, et apprendra rapidement l’immensité de ses pouvoirs.

wonder-woman-chris-pine

Tout simplement génial ! Un film féminin qui prône l’amour, pas la guerre. C’était exactement ce que j’avais besoin de voir pour me distraire. Et puis, quoi de mieux que l’iMax pour être totalement immergé dans l’oeuvre, et oublier tout ce qu’il se passe autour ?

Le film commence avec le peuple des amazones, sur une île paradisiaque. On y découvre des femmes guerrières, de quoi se sentir puissante. Surtout quand Robin Wright (Antiope) et  Connie Nielsen (Hippolyta) sont aux commandes des armées. Seul petit bémol sur cette partie, quelques FX en dessous du niveau attendu, mais honnêtement je n’ai pas été dérangée plus que ça…

Gal Gadot (Diana), que j’avais précédemment trouvée quelconque, m’est apparue comme la femme battante idéale.

L’un des personnages les plus passionnants du film est celui de Chris Pine (Le capitaine Steve Trevor). Véritable fil conducteur, il détend l’atmosphère et nous guide jusqu’à l’aboutissement de la mission de Diana.

Wonder-Woman-gal-gardot-chris-pine

Même si l’humour est parfois potache, le long-métrage s’adapte à tous. Combats, acte héroïque, blagounette, grands méchants (je vous laisse les découvrir pour ne pas spoiler), amourette… Evidemment certains reprocheront à DC Comics de se rapprocher de Marvel et d’éviter tout bain de sang incontrôlable, mais… c’est le jeu ma pauvre Lucette ! Il faut savoir ce qu’on veut, et pour s’adapter au plus grand nombre, un « lissage » et malheureusement souvent indispensable.

Comme je le disais en début de critique, ce film me rapproche de DC Comics dont je n’avais pas du tout apprécié la dernière oeuvre. Dans Batman vs Superman on découvrait des héros sombres, des explosions dans tous les sens et aucun lien d’écriture, le personnage de Diana était d’ailleurs totalement absent. Elle semblait effacée et ne me faisait pressentir que de mauvais présages pour l’avenir. Et bien je me suis trompée, encore une fois la sublime Gal Gadot détient le charisme nécessaire pour représenter Wonder Woman.

Dernier point, j’ai kiffé la BO. Rythmée, dynamique, rock’n’roll, elle nous mettait dans l’ambiance avec une facilité remarquable (thème principal à écouter ICI).

Bref, un film spectaculaire entremêlant mythologie, super-héroïne et guerre mondiale, à voir sans hésitation !

Ci-dessous la bande-annonce :

  • Laura Juin 26, 2017

    Tout à fait d’accord avec toi !!!! Quelques effets spéciaux un peu en dessous mais le tout vaut le détour. Et puis les médias avaient rajoutés une couche sur le féminisme et bla bla bla….. Mais ce film est terriblement bon !!

    Tu as complètement raison pour Batman VS Superman ce film m’avait paru gris, trop de négatif. Et là ça redonne le moral.

    Et puis le casting est génial 🙂

  • Mary Juin 26, 2017

    Voui 😀

  • Nom (Obligatoire)

  • E-mail (Obligatoire, mais ne sera pas rendu visible)

  • Site (Facultatif)

  • Commentaire (Obligatoire)

*